Tweet

Archive for janvier, 2012

5
jan

10 bonnes raisons de courir en grosses chaussures / 10 good reasons to run in big bulky shoes

English follows

Vous avez bien lu le titre! La Clinique Du Coureurmc est une des meilleures références en matière de prévention des blessures en course à pied et nous continuerons de prodiguer les meilleurs conseils. Nous vous présentons aujourd’hui 10 bonnes raisons de courir en chaussures TAP (Talon surélevé, Absorbant et/ou technologie anti-Pronateur).
En effet, nous recommandons à un certain pourcentage des coureurs de porter des chaussures TAP. Il faut pour cela présenter 3 critères:
1- Je cours avec les mêmes chaussures depuis plus d’un an et suis pleinement adapté(e) à ces dernières (je cours régulièrement).
2- Je ne suis jamais blessé(e).
3- Je n’ai aucun intérêt à améliorer mes performances.

Ceci correspond à moins de 10% des coureurs.
Un autre 1% de la population des coureurs devrait aussi porter ces chaussures pour son élévation au talon, sa rigidité, son absorption, sa décharge de points de pression, etc. Les conditions particulières qui justifient ce choix sont:

4- J’ai une condition de douleur aiguë (moins d’un mois) de la chaîne postérieure (mollet, tendon d’Achille, tibia postérieur, fascia plantaire)
5- J’ai une métatarsalgie ou un syndrome du coussinet graisseux (talalgie) chronique qui ne répond pas au traitement conservateur et à l’approche par adaptation tissulaire.
6- Je suis diabétique avancé(e) et présente des neuropathies périphériques importantes.
7- Je suis un(e) coureur(se) de « trail » qui fait des ultra-trails de nuit et quand je cours de nuit je suis incapable de voir les reliefs du sol et de me protéger biomécaniquement avec une mécanique adéquate.
8- J’ai eu un traumatisme qui a résulté d’un pied pathologique extrêmement rare comme par exemple une fracture complexe (mal consolidée) d’un métatarse avec angulation plantaire ou encore une chirurgie de fixation de l’articulation métatarsophalangienne de l’hallux.
9- J’ai eu une paralysie neurologique affectant de façon notable la force du triceps sural.
10- Je suis un Esquimau qui fait du jogging sur des morceaux de glace pointus à -40 degrés Celsius.

En conclusion, une majorité de coureurs ne devrait pas chausser de chaussures TAP pour courir (préférer des chaussures plus minimalistes)! Avez-vous d’autres raisons valables qui vont au-delà du « je les ai payées trop cher pour m’en débarrasser » ou « je suis attaché(e) psychologiquement à leur couleur »?

English

You’ve read the title well! The Running Clinic™ is the best reference about the prevention of running injuries and we’ll keep giving the right tips. Today we are presenting 10 good reasons to run in PECH shoes (Pronation control and/or Elevated Cushioned Heel).
Indeed, we will recommend to a certain percentage of runners to wear PECH shoes. There are 3 criterias the runner should meet for this recommendation:

1- I’ve been running with the same shoes for more than a year and I’m completely adapted to these (I run on a regular basis).
2- I’m never injured
3- I have no interests in improving my performances.

This corresponds to less than 10% of all runners.
Another 1% of the running population should also wear this type of shoe for its high heel, its stiffness, its absorbing features, its capacity to unload pressure points, etc. The special conditions to justify this choice are:

4- I have an acute pain condition (less than a month) of the posterior chain (calf, Achilles tendon, posterior tibia, plantar fascia).
5- I have metatarsalgia or chronic fat pad syndrome (talalgia) that doesn’t react to conservative treatment and tissue adaptation approach.
6- I’m an advanced diabetic and show important peripheral neuropathies.
7- I’m a trail runner who runs night ultra-trails and when I run overnight I am unable to see the landforms and biomechanically protect myself with proper mechanics.
8- I’ve had a trauma that resulted to an extremely rare pathological foot, for example a complex fracture (badly consolidated) of a metatarsal bone with plantar angulation or also a surgical fixation of the hallux metatarsophalangeal joint.
9- I’ve had a neurological paralysis significantly affecting the triceps surae.
10- I’m an Inuit that runs on sharp ice chunks at a -40 degrees Celsius (-40 degrees Farenheit).

In conclusion, a majority of runners should NOT wear PECH running shoes (wear more minimalistic shoes instead). In fact, do you have any reasonable arguments other than « I paid too much to get rid of them » or « I’m psychologically attached to their color »?