Tweet

Posts tagged ‘kmag’

6
août

Chaussures d’enfants / Kids’ shoes / Calzado de niños

English follows

Sigue en español

L’achat des chaussures pour la rentrée scolaire de vos enfants : faire un choix éclairé.

Soyons sincère :

Qui connaît vraiment les effets de différents types de chaussures sur le développement moteur, la biomécanique et la santé musculo-squelettique de vos enfants ?

Soyons dubitatif :

Sur quelles bases les « professionnels » appuient-ils leurs recommandations relatives à l’achat de « bonnes » chaussures pour vos enfants ?

Soyons critique :

Ce sont les lois du marketing qui dictent ce que l’on va retrouver sur les tablettes. La grande majorité des chaussures sur le marché sont inadéquates.

Soyons rigoureux :

La chaussure pour enfant devrait se rapprocher le plus possible du pied nu, et ce, le plus longtemps possible en âge.

Soyons clair :

Les critères d’une bonne chaussure pour enfants sont : le plus mince possible, le moins d’élévation de talon possible, le plus flexible possible et le respect de la forme du pied (large à l’avant pied)… et ce, pour tous les types de chaussures (vie de tous les jours, éducation physique, course, etc.)

Soyons cinglant :

Les critères d’une bonne chaussure NE sont PAS en lien avec le prix, la marque ou le nom du magasin… Presque partout vous retrouverez un peu de bon et beaucoup de mauvais.

Soyons pratique :

Présentez-vous dans un magasin grande surface ou une boutique spécialisée. Demandez des chaussures souples, minces, sans talons surélevés. Vérifiez vous-même J. Assurez-vous que les chaussures soient confortables (aucun point de pression et une liberté de mouvement des orteils) dès que enfilées, à la marche comme à la course. Mieux vaut plus grand que trop petit.

 

Pour en savoir plus : encart Kmag et émission Trucs et compagnie à V télé.

 

 

 

 

 

 

English

Back-to-school shoe shopping for your kids: making an informed decision

Let’s be honest

Who really knows about the effects of shoe types on your children’s motor development, biomechanics and musculoskeletal health?

Let’s be skeptical

On what basis are “professionals” making their recommendations relative to the purchase of “good” shoes for your kids?

Let’s be critical

Marketing trends define what you find on store shelves. Most shoes on the market are inadequate.

Let’s be rigorous

Kids’ shoes should be as close to being barefoot as possible, and your children should wear them for as long as possible during their development.

Let’s be clear

The criteria that define what are good kids’ shoes are as follows: as thin as possible, with no heel to toe drop whatsoever, as flexible as possible and as close to the actual shape of the feet as possible (wider at the forefoot)…, and for all types of shoes (street wear, physical education, running, etc.)

Let’s be bold

The criteria defining a good pair of shoes ARE NOT based on pricing, brands or the name of a store… Almost everywhere you go, you’ll find a few good shoes and a lot of crappy ones.

Let’s be practical

Go to a large department store or a specialized running shoe retailer. Ask for flexible and

thin shoes, with no heel to toe drop. Check them out for yourself J. Make sure that the shoes are comfortable when your kids try them on (no pressure points and enough space for the toes), whether they are walking or running. A size too large is better than a size too small.

 

For more information: encart Kmag (French)  and the TV show Trucs et compagnie on V (French also).

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Español

La compra de calzado para la vuelta al colegio de vuestros niños : hacer una elección informada.

Seamos sinceros :

¿Quién conoce verdaderamente los efectos de los diferentes tipos de calzado sobre el desarrollo motor, la biomecánica y la salud músculo esquelética de vuestros niños ?

Seamos curiosos :

¿Sobre qué bases los « profesionales » apoyan sus recomendaciones en relación a la compra del « buen » calzado para vuestros niños ?

Seamos críticos :

Son las leyes del marketing las que dictan aquello que vamos a encontrar en los estantes. La gran mayoría del calzado que hay en el mercado es inadecuado.

Seamos rigurosos :

El calzado de los niños debería parecerse lo máximo posible al pie descalzo, y esto el máximo de tiempo posible en edad.

Seamos claros :

Los criterios de un buen calzado para los niños son : lo más fino posible, la mínima elevación de talón posible, lo más flexible posible y que respete la forma del pie (ancho en el antepié)…y esto, para todos los tipos de calzado (día a día, educación física, carrera, etc.)

Seamos mordaces :

Los criterios de un buen calzado NO están en relación con el precio, la marca o el nombre de la tienda… Casi en todos lados vais a encontrar un poco de bueno y mucho de malo.

Seamos prácticos :

Presentaros en una tienda de una gran superficie o en una tienda especializada. Pedir un calzado flexible, fino y sin talón elevado. Comprobarlo vosotros mismos J. Aseguraros que el calzado sea cómodo (sin puntos de presión y con libertad de movimiento para vuestros dedos) desde que os lo ponéis, tanto andando como en carrera. Mejor más grande que demasiado pequeño.

 

Para saber más : flyer Kmag y emisión « Trucs et compagnie » en « V télé » (consejos y compañía en V televisión).

 


22
sept

Débat Kmag sur la chaussure / Kmag’s footwear debate

English follows

 

Le 14 septembre dernier, le magazine Kmag était l’hôte d’un débat public portant sur la chaussure traditionnelle vs. la chaussure minimaliste. Reflet de toute l’effervescence actuelle sur le sujet, l’évènement tenu à la Grande Bibliothèque de Montréal affichait salle comble.
Voici le débat dans son intégralité suivi d’un autre vidéo de l’introduction de Blaise à ce débat:


Voici nos commentaires et impressions à chaud sur le débat.

Simplement pour préciser la terminologie, notez que à l’inverse de la chaussure traditionnelle, la chaussure minimaliste est plus : simple, basse, près du sol, légère et flexible.

Ce que nous savions déjà :
* Les magasins vendent des chaussures avec l’impression qu’elles sont « normales » et pas si « traditionnelles » (absorbantes, grosses, rigides, lourdes, … )
* Avec la tendance et les nouveaux produits des grosses compagnies, le minimalisme a le spectre large… on est parfois bien loin du pied nu et de ses avantages.
* S’il n’y avait pas de prescripteurs de minimalisme et de tendance populaire, on continuerait de ne vendre que du traditionnel.
* Les compagnies ont plein d’articles scientifiques qui justifient leurs technologies, mais les gardent secrets et ne les publient pas… imaginez toute la bonne information sur les chaussures traditionnelles que nous ne connaissons pas (☺)!

Ce que nous avons appris :
* Tous les panélistes sont POUR le minimalisme, mais la plupart ont de bonnes raisons de ne pas le recommander. Ils sont POUR si prescrit au « bon profil » de personne (type de pied et de biomécanique, poids de la personne, surfaces, …) : des concepts soit flous ou non scientifiques qui réconfortent le vendeur qui oriente plus de 90% des coureurs vers du traditionnel. De bien faibles arguments pour nous convaincre du pourquoi le coureur récréatif ne peut accéder à l’eldorado de la chaussure minimaliste.
* Même Blaise recommande des chaussures traditionnelles pour autant que les trois conditions suivantes soit rencontrées : déjà adapté à ce type de chaussure ET pas de blessure ET ne désire pas améliorer ses performances… ce qui ne correspond certainement pas au pourcentage de vente des chaussures traditionnelles (> 90%)

Ce que nous ne savons toujours pas :
* L’ensemble des panélistes semblaient d’accord que les enfants en développement devraient être pieds nus ou en minimalistes… À partir de quel âge, selon les défenseurs des chaussures traditionnelles, devrions-nous donc commencer à porter des chaussures traditionnelles ? Pourquoi les magasins de chaussures et les compagnies font la promotion de chaussures traditionnelles chez les jeunes ?
* Qu’est-ce qui justifie que plus de 90% des chaussures vendues dans les boutiques spécialisées sont traditionnelles? Qu’est-ce qui justifie que le débutant qui se présente dans une boutique spécialisée sans prescription ne se fait jamais recommander autre chose que du traditionnel?

Nos conclusions
Les fausses croyances sont tellement cristallisées que les évidences scientifiques sont insuffisantes pour changer les pratiques et les mentalités bien ancrées. Chacun arrête son cheminement de réflexion au niveau qui le réconforte dans ses propres convictions. Ce débat ne changera pas les pratiques actuelles (vente et promotion), mais le consommateur averti changera l’avenir de la chaussure de jogging… au final, c’est toujours lui qui décide.

Merci aux panelistes, aux organisateurs et au modérateur (Anne-Marie David, François Lecot, René Therrien, Kaireen Patton, Gilles Labre / Marianne Pelchat, Pierre Hamel / Yves Boisvert)

L’équipe de la La Clinique Du Coureurmc

P.S. Laissez-nous savoir vos impressions, écrivez vos commentaires!

English

Hello everyone,
On september 14th, there has been a major debate on running footwear, traditionnal vs. minimalist, organized by Kmag magazine at La Grande Bibliothèque de Montréal. The event has been a sold out success with its 300 seats but also has been the reflexion of the effervescence happening now in the world of running.
6 experts panelists, all professionals from different environments touching the running industry, took their turn to argue on their vision of the subject.
Here’s the debate in its entirety followed by another video with Blaise’s introduction to this debate:


Here are our comments and impressions following the debate.

What we already knew :
* Retailers sell shoes with the impression that they are « normal » and not so much « traditional » (absorbing, big, stiff, heavy, …).
* The new trend tends to go wide on the definition of a minimalist shoe.
* If it wasn’t for professionals prescriptions and popular trend, retailers would keep selling only traditional running footwear.
* Companies keep many scientific articles justifying their technologies, but they keep them « secret » and won’t publish them because of corporate espionage… Let’s imagine all the good information on traditional footwear that we don’t know!

What we learnt :
* All 6 panelists aren’t against minimalist footwear as long as their running profil goes along with the shoe.
* Even Blaise will recommend a traditional shoe to a runner who is : 1) adapted to his/her shoe for a long time 2) is uninjured 3) doesn’t want to improve his/her performances.

What we still don’t know :
* All panelists seemed to agree that young children should go barefoot or in minimalist footwear. The question that hasn’t been resolved is « at what age do they start to sell our children traditional footwear??? »
* What justifies that a beginner runner always gets to be offered traditional footwear when showing at a running shoe retailer?

Our conclusion :
False beliefs are so crystallized in our minds that scientific evidences are insufficient to change our practices and mentality. Everyone stops his/her path to his/her personal experience and convictions. This debate won’t change the current pratice (corporate) but at the end, the smart informed shopper will decide of the industry’s destiny.

Thanks to the panelists, organizers and moderator (Anne-Marie David, François Lecot, René Therrien, Kaireen Patton, Gilles Labre / Marianne Pelchat, Pierre Hamel / Yves Boisvert)

The Running Clinic™ crew

P.S. Let us know what you think, please leave comments!